Ordinateur

Jouer avec les écarts tolérés de tarifs

Jouer avec les écarts tolérés de tarifs

Et gagner du temps sur sa veille tarifaire

 

Vous gérez un hébergement touristique (hôtel, résidence de tourisme, camping, maison d’hôtes etc) et cherchez à gagner le plus de temps possible sur l’analyse de votre concurrence ? C’est possible grâce à un écart de prix toléré.

En préalable vous avez (manuellement ou à l’aide d’un outil de veille concurrentielle) :

  • Identifié vos concurrents
  • Récupéré leurs tarifs de vente sur la période de votre choix
  • Compilé les tarifs dans un tableau pour analyse

Il ne vous reste plus qu’à analyser les données afin d’ajuster votre politique tarifaire.

Heureux ? Pas tout à fait. Vous avez déjà toutes les informations, mais elles sont fastidieuses à analyser. Pourquoi ? Parce que vos concurrents, forcément, ne sont pas une reproduction fidèle de ce que vous proposez. Vous devez donc prendre le temps de voir en détail qui propose quoi et à quel prix, et mixer ces informations avec les autres leviers de prix. Alors comment rendre cette analyse de la veille tarifaire optimale ?

Intuitivement, vous vous dites par exemple « Sa résidence est bien moins notée que la mienne, je peux proposer plus cher que lui », ou « Son hôtel est face à la mer, le mien non, il devrait être toujours plus cher que moi ».

Faites un pas et décidez de cet écart de prix entre votre hôtel et chacun de ses concurrents.

écarts toléré aux concurrents

Cet écart est subjectif , mais il va vous aider. A partir du moment où vous l’aurez choisi, fonction de tous les critères que cela engendre (classement , catégorie et taille du concurrent , e-reputation , disposition géographique , plage de dates, canal de distribution), vous verrez que cela va grandement vous faciliter la vie.

 

Pourquoi ? Parce que cet écart, vous pouvez le programmer (que ce soit sur un tableur Excel ou un comparateur de prix), et vous en servir pour rendre la lecture de votre analyse beaucoup plus rapide. Comment ? Grâce à des codes couleurs.

Un écart rouge entre vous et votre concurrent ne signifiera pas qu’il est moins cher que vous, mais qu’il est en deçà du seuil accepté pour vous. Le vert signifiera au contraire qu’il n’y a pas de sujet.

Ainsi, en enlevant sommes d’alertes qui n’en sont pas vraiment, vous pourrez identifier quels sont les points sensibles en un clin d’œil. 

Prenons un exemple:

Vous commercialisez un hôtel 3* et vous avez 3 concurrents.

  • Concurrent 1 : vous estimez qu’il doit toujours avoir des tarifs au moins 5€ plus élevés que les vôtres, car il est mieux noté que vous.
  • Concurrent 2: 10€ est pour vous un minimum d’écart car cet hôtel est mieux noté et il propose un parking privé et vous non.
  • Concurrent 3: Vous acceptez qu’il soit jusqu’à 5€ moins cher car il est moins bien situé que votre hôtel.

Vous avez décidé d’écarts tolérés, vous pouvez à présent identifier vos points rouges plus aisément.

ecarts-tarifs

Il ne vous reste plus qu’à croiser cette analyse avec celle de vos autres leviers tarifaires (remplissage, montée en charge, calendrier etc) pour décider de modifier ou pas vos tarifs!

Laisser un commentaire